Chasseur immobilier, un vrai métier !

Cette activité qui exige la détention d’une carte professionnelle transaction, carte « T », reprend l’un des aspects du métier d’agent immobilier. Toutefois, le chasseur de biens, à l’inverse du travail en transaction traditionnelle, est mandaté uniquement par un acheteur pour lequel il effectue des recherches de biens immobiliers à l’aide de critères bien définis.

Ainsi le travail repose essentiellement sur la définition des besoins du client et va jusqu’à visiter et sélectionner à sa place des biens qui peuvent lui correspondre, grâce à un cahier des charges précis établi lors de la première rencontre avec le client, et formalisé juridiquement par le mandat de recherche.

Le service fourni au client consiste principalement en un gain de temps considérable et s’adresse donc à des personnes « qui n’ont pas le temps » de contacter eux-mêmes les agences ou à des personnes qui ne sont pas géographiquement sur Marseille ou sur la région et donc ne connaissent pas la ville et/ou sont dans l’impossibilité géographique d’effectuer les recherches nécessaires à l’acquisition d’un bien.

Schema-enquete-immo-3

La prestation proposée par l’Enquête Immo permet de gagner du temps en évitant de visiter des biens qui ne correspondent pas exactement aux souhaits des acheteurs, elle sert d’intermédiaire entre les agences immobilières traditionnelles ou les particuliers vendeurs et eux-mêmes.

Elle peut donc apporter non seulement un gain de temps, mais aussi des conseils de professionnel par rapport à l’état du bien, de l’immeuble, les critères techniques et juridiques à prendre en compte ou encore son prix sur le marché. L’Enquête Immo s’occupe également de les accompagner dans leurs démarches commerciales (négociation du prix…) et de suivre la transaction jusqu’à la conclusion de l’acte de vente chez le notaire.

De plus, si l’achat envisagé est tributaire d’un bien à vendre, l’Enquête Immo peut s’occuper de vous recommander des confrères partenaires et suivre la bonne progression de votre dossier.

Le cadre juridique de l’Enquête Immo

Pour effectuer toutes ces prestations, L’Enquête Immo s’inscrit dans le cadre juridique de la Loi Hoguet du 2 janvier 1970, et outre la détention d’une carte professionnelle, possède une garantie financière et a souscrit une assurance Responsabilité Civile Professionnelle.

De plus, elle est adhérente à la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM) et s’est engagée à ce titre à respecter le code d’éthique et de déontologie de ce syndicat professionnel.

Comme pour un mandat de vente en transaction traditionnelle, la rémunération de l’Enquête Immo est soumise à une obligation de résultat. Les honoraires définis et présentés dans le mandat de recherche signé entre l’Enquête Immo et son client ne sont dûs qu’en cas d’aboutissement de l’achat, à la conclusion de l’acte authentique chez le notaire et aucun autre frais n’est bien sûr facturé, ni demandé par avance.